Comment tout a commencé

La raclette, connue depuis plus de 400 ans, est originaire du Canton du Valais, en Suisse. Les premières traces écrites de ce mets remontent au début du 19ème siècle. Ainsi, un certain Dr H. Schiner mentionne, dans un écrit datant de 1812, dans sa description du département du Simplon, une tradition du Val d'Anniviers dans laquelle "on commence le repas par le fromage rôti, on le finit de même… ".

On raconte que...

D’autres auteurs relatent des soirées avant la descente de l’alpe dans le Val d'Anniviers : "Quelques bergers prennent place autour du feu… Ils surveillent la pièce de fromage qu’ils ont posée devant le foyer. Le fromage commence à fondre. L’un d’entre eux s’empare d’un couteau. Il coupe une tranche de fromage rôti et l'étale sur une tranche de pain." (V. Tissot, 1888)
 

Le baptème de la raclette

Ce n’est qu’au début du 20ème siècle, que le "fromage rôti" commence à se faire une renommée. Lors de l’exposition cantonale de 1909, les meilleurs vins de la région étaient accompagnés du "fromage rôti". A cette occasion, le nom de "raclette" est utilisé pour la première fois. Aujourd’hui encore ce mot est utilisé en Valais et dans la gastronomie pour désigner l’art typique d’apprêter le fromage.